BATAILLONS DE CHASSEURS

Et des anciens DIABLES BLEUS du 30°BCA, 30°BCP, 30°GC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  CONTACTCONTACT  
Le Deal du moment :
Display Star Wars Unlimited Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

 

 Pierre SELLIER

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Thierry GUYON
*** Fondateur ***
*** Fondateur ***
Thierry GUYON


Messages : 4003
Age : 56
Localisation : Grenoble (38)
Année d'Incorpo. : 88 à 90
Inscrit le : 21/01/2006

Pierre SELLIER Empty
MessageSujet: Pierre SELLIER   Pierre SELLIER EmptyDim 23 Mar 2008 - 0:16

Bonsoir à tous

Pierre SELLIER Numeri17

Collection de Michel Chantriaux

Le 7 novembre 1918, l’avant-garde de l’armée française, dans son avancée victorieuse, fait halte à la "Pierre d' Haudroy".
Attendus à 16h, c'est finalement à 20 h 20 que les parlementaires allemands se présentent au 1er bataillon du 171ème régiment d’infanterie de Belfort pour négocier les conditions de l'armistice.
Ils arboraient un drapeau blanc, qu'ils avaient confectionnés, à Fourmies où ils s'étaient restaurés,à l'aide d'un bambou et d'un morceau de drap.
C'est le caporal-clairon Pierre Sellier, originaire de Beaucourt (près de Belfort) qui, grimpé sur le marche pied de la première voiture allemande, ouvrira la route au convoi en jouant le "cessez le feu" au clairon.
L’officier qui reçoit le Général von Winterfeld est le capitaine Lhuillier, commandant de ce bataillon.
Il sera finalement signé le 11 novembre 1918 à 5 heures à Rethondes, quartier général de Foch. Il doit prendre effet six heures plus tard.
Ce même jour à 11 heures, le caporal-clairon Pierre Sellier, sonne le « Cessez le feu » de la Pierre d’ Haudroy marquant la fin officielle de cette guerre si meurtrière.
Un monument en granit des Vosges sera élevé à cet emplacement et inauguré le 5 novembre 1925.
Depuis cette date jusqu'à sa mort en 1948, le clairon Sellier sonnera sur place chaque année le "Cessez le feu" en commémoration.
Le monument a été dynamité par les allemands le 14 août 1940 puis reconstruit et inauguré à nouveau le 14 novembre 1948.La pierre centrale utilisée pour reconstruire le monument a été rapportée par Ernest Gernez du chantier du Ravenna Brücke en Allemagne.

-....--.-...-...-..----..-. -.. -.-.-.....-.........-.-....
 

Pierre SELLIER FNAC
Pierre SELLIER Ban30.2
Apprendre à connaître les anciens, c’est pour les jeunes Chasseurs vouloir les imiter un jour.

" Quand le drapeau avance, il faut le suivre ; quand il tombe, le relever pour le porter toujours plus loin ". Colonel DRIANT
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bleujonquille.fr
Bruno BARRIER
** Modérateur **
** Modérateur **
Bruno BARRIER


Messages : 1338
Age : 61
Localisation : WAMBAIX NORD
Année d'Incorpo. : 85/86
Inscrit le : 31/08/2006

Pierre SELLIER Empty
MessageSujet: Re: Pierre SELLIER   Pierre SELLIER EmptyLun 24 Mar 2008 - 11:32

Bonjour à tous,

Merci pour cette synthèse sur le clairon de l'armistice Sellier.

Amicalement,

Bruno

-....--.-...-...-..----..-. -.. -.-.-.....-.........-.-....
Pierre SELLIER 12285OfficierPierre SELLIER Gcc10 Spécialiste Groupe de Chasseurs Cyclistes
Forum dédié aux Groupes de Chasseurs Cyclistes
http://gcc14-18.forum-gratuiti.net/
Revenir en haut Aller en bas
https://gcc14-18.forumactif.com/
Invité
Invité




Pierre SELLIER Empty
MessageSujet: les Claironsq de l'Armistice   Pierre SELLIER EmptyLun 24 Mar 2008 - 17:00

Bonjour à tous SalutN


Voici un article parue dans le journal « LA REPUBLIQUE DU CENTRE » en 1962, intitulé :
Quelques instants avec le caporal André VIOLETTE, clairon de l’Armistice

« Dis donc, Violette, vas-y, c’est fini…Mais qu’est que tu fais, vas-y… »
Ces quelques mots toujours présents à la mémoire de caporal André VIOLETTE, ancien chasseur au 4e bataillon, furent prononcés le 11 novembre 1918, à 11 heures du matin, par le lieutenant JOLAIN, à Theilt, en Belgique.
Cet Ordre, adressé au caporal VIOLETTE, devait annoncer la fin de la Grande Guerre. Et au même instant où le caporal SELLIER sonnait l’Armistice sur le front Français, un petit caporal de Briare (Loiret) accomplissait le même geste en territoire ami.
Lors des manifestations du jumelage de Jemappes avec Briare, le
« cessez-le-feu » du caporal VIOLETTE a été, à plusieurs reprises évoqué. M. DERUELLES, sénateur –Bourgmestre, a d’ailleurs regretté que la modestie de ce héros légendaire ne lui a pas permis d’être présent au pied du monument lors des manifestations du 11 novembre.
Nous avons retrouvé le caporal VIOLETTE dans le petit pavillon qu’il habite avec sa femme, route de Paris, à Briare. Au milieu de ses souvenirs, le caporal de l’Armistice profite aujourd’hui d’une retraite bien gagnée puisqu’au retour de la guerre, il travailla jusqu’à ces dernières années à la manufacture Bapterosses où il a laissé de très bon amis.
Dans la salle à manger du modeste appartement, à la place d’honneur, nous retrouvons le fanion du 4e bataillon de Chasseurs à pied et naturellement un clairon brillant de tout son cuivre.
Très gêné, M. VIOLETTE accepte cependant de nous raconter cette journée du 11 novembre 1918 :
« Notre bataillon était alors incorporé au 35e corps d’armée commandé par le général MANGIN. Nous étions devenus par le hasard des astuces du contre-espionnage le bataillon d’une Division marocaine…
Depuis quelques jours, nous avions passé la frontière pour nous diriger vers l’Escaut. Arrivé là, notre bataillon fut contraint de demeurer sur place, car il était pratiquement impossible de traverser ce Fleuve large en cet endroit…
« Notre bataillon, nous subissions de lourdes pertes sans pouvoir espérer changer de position. Pas de tranchées, bien entendu, car chez les Chasseurs il fallait toujours progresser.
« Le 9 novembre, alors que nous étions à Gavèle, nous reçûmes l’ordre de descendre au repos à Thielt, cependant que les régiments belges prenaient la relève. Mais ce repos n’était que très relatif puisque nous demeurions en première réserve, prêt à remonter en ligne. Ceci ne nous réjouissait d’ailleurs pas car nous avions besoin d’un peu de calme.
« Aussi le 11 novembre 1918, étions-nous en état d’alerte. Sur la place de Thielt, notre bataillon attendait, cependant que les faisceaux étaient formés.
« Certes, on parlait d’un armistice possible. Nous avions ordre de ne pas tirer si des parlementaires se présentaient… Mais après quatre années de guerre je ne croyais plus beaucoup au miracle.
« Et puis à 11 heure, j’ai vu arriver le Lieutenant JOLAIN… Vous connaissez la suite. J’ai sonné comme jamais je n’avais sonné. Ce fut d’abord le grand silence et puis la joie indescriptible des camarades et de la population belges qui ne pouvaient maintenir leur enthousiasme.
« Quelques instant plus tard, notre commandant est arrivé, a fait rompre les faisceaux avant de dire. « Chasseurs, mes amis, la guerre est finie. » Et s’adressant à nos officiers : « faites présenter les armes pour tous nos camarades qui sont tombés pour nous permettre de vivre ce beau jour. »
Le caporal André VIOLETTE se souvient également de l’après-midi de ce 11 novembre 1918 et du véritable délire qui suivit l’annonce de l’armistice. Ce jour-là, héros, anonymes parmi tant d’autres héros, ce petit soldat de chez nous venait d’annoncer à nos amis belges la fin d’un cauchemar.
Et ce souvenir-là reste le plus beau que puisse connaître un poilu de la Grande Guerre.

A suivre : Une petite fille sous la mitraille…
Michel Chntriaux
Revenir en haut Aller en bas
Ronan LEVESQUE
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel
Ronan LEVESQUE


Messages : 743
Age : 52
Localisation : Paris
Année d'Incorpo. : 1992
Inscrit le : 24/08/2007

Pierre SELLIER Empty
MessageSujet: Re: Pierre SELLIER   Pierre SELLIER EmptyDim 31 Mar 2024 - 22:37

Bonjour à tous,
La vie de Pierre Sellier est riche en rebondissements. Un livre passionnant intitulé "Pierre Sellier : le clairon de l'armistice", écrit par Eva Renucci et Damien Charlier, est paru en 2018.
On peut le trouver ici, mais aussi ailleurs :
https://www.cultura.com/p-pierre-sellier-le-clairon-de-l-armistice-9782758610328.html

Qui sait - par exemple - que Pierre Sellier a rejoint la résistance durant la 2e guerre mondiale et qu'il a terminé son service au grade d'adjudant ?
Bien cordialement,

Revenir en haut Aller en bas
Jean-Claude MAZY
**** Administrateur ****
**** Administrateur ****
Jean-Claude MAZY


Messages : 5516
Age : 80
Localisation : montigny les metz
Année d'Incorpo. : 1963
Inscrit le : 01/04/2009

Pierre SELLIER Empty
MessageSujet: Re: Pierre SELLIER   Pierre SELLIER EmptyLun 1 Avr 2024 - 8:49

Bonjour à tous,
Bonjour Ronan,

Merci pour ton message et le petit plus sur la vie de Pierre Sellier.

Et,
Amitiés SalutS

-....--.-...-...-..----..-. -.. -.-.-.....-.........-.-....
Pierre SELLIER 1613Pierre SELLIER MedOff " Periculare sed Permanere - Endurer pour Durer "Pierre SELLIER Sans_t34
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pierre SELLIER Empty
MessageSujet: Re: Pierre SELLIER   Pierre SELLIER Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre SELLIER
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre SELLIER, Le « CLAIRON DE L'ARMISTICE »
» Pierre SELLIER, Le « CLAIRON DE L'ARMISTICE »
» Pierre Sellier clairon, 7 novembre 1918 Rethondes.
» Pierre ROUX
» ADC Gaston PIERRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BATAILLONS DE CHASSEURS :: DOSSIERS A THEMES :: Hommage à nos Chasseurs-
Sauter vers: