BATAILLONS DE CHASSEURS

Et des anciens DIABLES BLEUS du 30°BCA, 30°BCP, 30°GC
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  CONTACTCONTACT  

- Désormais, l'insigne de notre forum, est disponible à la vente sur le site de la Fédération Nationale des Amicales de Chasseurs (FNAC) bleujonquille.fr -
-24%
Le deal à ne pas rater :
Continental Edison – TV LED – HD 32″ (81 cm) à 99,99€
99.99 € 132.42 €
Voir le deal

 

 Les cantinières

Aller en bas 
4 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les cantinières   Les cantinières EmptyJeu 22 Juil 2010 - 13:41

Bonjour à tous et à toutes

Voici messieurs un sujet dont nous avons tous eu dans nos amicales, ce n'est pas un grand sujet, mais nous devons en parler en souvenir de ses femmes d’exceptions

Les cantinières des bataillons de Chasseurs.

Madame Herlaux, cantinière au 1er bataillon de chasseurs à pied.

C'est en 1854 que les cantinières ont été créées dans l'armée sous le nom de vivandières. Au nombre de deux dans les bataillons de chasseurs, puis de trois en 1869, leur emploi officiel était d'apporter des soins aux blessés et du réconfort aux soldats. Elles percevaient le même traitement que celui de la troupe.
Leur tenue était très élégante mais sobre, comme celui des célèbres « Vitriers » dans les rangs desquels elle est surement très fier de servir, et toujours aux couleurs de l'arme, telle celle de Madame HERLAUX du 1er bataillon de chasseurs à pied (photo prise a Versailles vers 1875-1880) : feutre sombre orné de plumes d'autruche vertes foncées; cocarde tricolore avec ruban, bouton argenté; spencer bleu foncé avec cor de chasse et boutons argentés; jupe bleu foncé avec trois large liserés jonquille ( sur ce cliché elle paraissent très sombre, comme toujours la couleur jaune '' Jonquille'' sur les photos de cette époque), est brodée de fine dentelle blanche simulant un jupon; pantalon gris de fer à passepoil jonquille; tonnelet avec cor de chasse et numéro.
Elles furent supprimées en 1890.
Si certains refrains de bataillons sont osés, comme celui du 9e et celui du 24e aucune histoire grivoise se rapporte aux cantinières car elles étaient respectable et respectées. Il semblerait en ce qui concerne le 24e « Faire Jeannette » voudrait dire faire mouche en parlant du tir, comme on fait « Fanny » à la pétanque. N'oublions pas que les chasseur avaient été choisis parmi les bons tireurs et que leur emploi très souvent était en lisière de bois.
Parmi les cantinière du 24e , on en trouve une dont le passé militaire est élogieux.
Madame Perrine GROS, née LOHARD doyenne des médaillés militaire, morte le 21 mars 1923, à 91 ans à Millau (Aveyron), cantinière au 24e BCP.
En 1859, à SOLFERINO, après avoir soigné un cent-garde blessé à côté de l'Empereur, elle se dirigea vers un Chasseur de son bataillon blessé au flanc droit.
Pendant quelle lui soutenait la tête pour le faire boire, une balle une balle perdue ricoche sur sa chevalière , lui fracassa l'index droit pour frapper ensuite le chasseur en plein visage. Elle se porta ensuite au secours d'un autre blessé, jambe brisée, nommé RICHE, et le soulevant se rendit vers l'ambulance. Le lendemain, souffrant énormément, elle alla retrouver le docteur qui lui conseilla d'aller se faire amputer; « faites le sur le champ dit elle ». L'alliance qui lui avait sauvé l'autre doigt fut envoyer à l'Empereur qui en échange lui décerna la médaille militaire. Elle lui fut remise par le Général CLINCHAMP.
Ainsi, le rôle féminin dans un bataillon de Chasseurs à toujours été très important sur le plan social et familiale, du Chef de Corps aux officiers, Sous-Officiers et Chasseurs.

Madame Herlaux
Les cantinières Img30110

Madame Perrine Gros
Les cantinières Img30210


Dernière édition par Michel CHANTRIAUX le Jeu 22 Juil 2010 - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marc GUTENSOHN
Adjudant-Chef
Adjudant-Chef
Marc GUTENSOHN


Messages : 1625
Localisation : Paris
Année d'Incorpo. : 01/08/87
Inscrit le : 29/09/2008

Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyJeu 22 Juil 2010 - 19:20

bsr à tous

voilà la mienne superbon de Cantinière

Mme REGOUVY cantinière au 13 bataillon de chasseurs

Image hébergée par servimg.com
Image hébergée par servimg.com

Salutations
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les cantinières   Les cantinières EmptyVen 23 Juil 2010 - 8:39


Bonjour à tous

Voici ma petite participation Mme Perrine Gros

Amicalement Jean-Claude

Les cantinières 2411
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les cantinières   Les cantinières EmptyVen 23 Juil 2010 - 8:47

Bonjour à tous,

Marc G; Marc et E, Christian,

Wahouuuuu...! Avalanche de cantinières, voilà qui débute bien. Une dame du 8e qui me plait beaucoup !!! à la recherche de sa photos et de son histoire car je ne retrouve rien sur son mari à Sidi Brahim ...
Matinée du vendredi bien chargée, je re pendrais le fil cet après midi.
Ne quittez pas,
Je repends pour remercier l'ami Jean-Claude, je savais bien qu'il apporterait son tonnelet aux cantinières
"Marabout"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptySam 24 Juil 2010 - 8:48

Bonjour à tous et à toutes, SalutS
Christian, Marc G, Marc et Evelyne , Jean Claude,

Les cantinières, blanchisseuses et vivandières

Un grand merci à vous, vous avez été superbe pour votre soutien dans ce sujet qui j'en suis persuader continuera son petit bout de chemin et qui fera un sujet de plus dans la bibliothèque virtuelle du site des Chasseurs

 La présence de femmes dans les armées de la Révolution et de l'Empire constitua une préoccupation importante des chefs de l'époque.
Ainsi, un décret de mars 1793 interdit aux militaires de se marier sans accord préalable de leurs supérieurs.
D'autres décrets fixèrent le nombre de blanchisseuses, cantinières et vivandières par bataillon (en moyenne de 4 à 6).
 
En l'an VIII, un nouveau décret détermina à nouveau le nombre de femmes affectées au blanchissage et à la vente de vivres et boissons aux armées.  De même, ces femmes se virent dicter des règles de conduite très strictes.
 
Dans certains corps de troupes, les voitures dans lesquelles circulaient les vivandières étaient porteuses d'une plaque métallique portant le nom de l'intéressée, sa qualité et sa patente.
Dans l'armée d'Espagne, Junot autorisa 2 vivandières par bataillon.  Celles-ci marchaient avec l'arrière-garde .
 
Les droits des cantinières et blanchisseuses étaient très réduits.  Il faudra attendre 1810 pour qu'un décret les autorise à entrer à l'hôpital militaire en cas de maladie.
 
La majeure partie des femmes qui exerçaient ces activités commencèrent par suivre en campagne des soldats dont elles étaient tombées amoureuses. 
Puis, elles se lançèrent dans le commerce de vivres et d'alcool souvent transportés sur un cheval ou dans un fourgon bâché.
 
Participant à toutes les campagnes de l'Empire, les vivandières et blanchisseuses furent même de la campagne d’Égypte; 300 furent autorisées à suivre l'armée en 1798.
Faisant preuve d'une grande vigueur physique, les femmes partagèrent les souffrances des soldats, progressant sous la pluie, la neige ou le soleil.  Celles qui étaient enceintes accouchaient où elles le pouvaient, sans aucune aide.  Comme les soldats, elles connurent la mort où la captivité.  Certaines, capturées par les armées espagnoles ou britanniques, furent détenues sur les atroces pontons de Cadix.
 
Au delà de leurs fonctions officielles, les cantinières jouèrent un rôle psychologique au sein des armées.
Les tentes qu'elles plantèrent furent des lieux de communauté conviviaux où il était aisé de se détendre.
Parfois aussi, ces femmes prêtèrent de l'argent aux militaires.
Enfin, lors des combats, elles s'appliquèrent souvent à panser les blessés, transformant leur fourgon en ambulance de fortune.  De telles actions leur vaudront des décorations et l'admiration de tous.
"Marabout"

Les cantinières 08-52110

Les cantinières 13troy10

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptySam 24 Juil 2010 - 14:52

Bonjour à tous,
je tiens à vous tirer mon "beret" pour ces belles CPA et les écrits qui suivent
Bravo
amicalement
SalutS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptySam 24 Juil 2010 - 17:06

Bonjour à tous

Un petit plus et beaucoup d'explications sur ce site


à plus Jean- Claude


http://philippepoisson-hotmail.com.over-blog.com/ext/http://rh19.revues.org/index1008.html

https://i.servimg.com/u/f36/12/36/92/81/111.jpg" border="0" alt=""/>


Les cantinières 211


Les cantinières 410



Les cantinières 310
Revenir en haut Aller en bas
Pierre TERRASSON
*** Administrateur ***
*** Administrateur ***
Pierre TERRASSON


Messages : 1861
Age : 74
Localisation : NEVERS 58
Année d'Incorpo. : 1968
Inscrit le : 07/02/2010

Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptySam 24 Juil 2010 - 17:19

Bonjour à tous,
Bonjour Michel,

Je me joint à Dominique pour te dire bravo pour le sujet, et pour les contributions qui ont suivi. cheers cheers Un poète chanteur à dit " la Femme est l'avenir de l'homme... ", elle a été aussi sa sauvegarde à maintes reprises comme le prouve ces clichés, ces dessins et ces textes. Beau sujet de vacances...Very Happy

Bonne journée à tous
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les Cantinières   Les cantinières EmptySam 24 Juil 2010 - 18:56

Bonsoir à tous,
Je rajoute à ceux de ce matin, Dominique et Pierre SalutS

Merci à toi Jean Claude, C'est avec la C.P, date de 1854 que commença l'histoire de de ces femmes (aventureuses)
Un très beau début,
Pierre, je m'ennuyais de ne pas entendre les cliquetis de ton clavier pour ce sujet

Très entourée par un adjudant et un sergent et des fantassins de son régiment, le 10e de ligne en garnison à Auxonne, voici une des dernières cantinières de l'armée française... une des dernières car cette photo a été prise vers 1886 (Collection Musée napoléonien de Fontainebleau.)

Les cantinières Img34310

Les cantinières Img34210
Revenir en haut Aller en bas
Pierre TERRASSON
*** Administrateur ***
*** Administrateur ***
Pierre TERRASSON


Messages : 1861
Age : 74
Localisation : NEVERS 58
Année d'Incorpo. : 1968
Inscrit le : 07/02/2010

Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyDim 25 Juil 2010 - 18:09

Bonjour à tous,

Une petite contribution pour Michel

Original du cliché posté par Jean-Claude, ou cette vivandière à la fière allure est photographiée en compagnie d'un Zouave. On voit les traits fait par le photographe, pour le cadrage et le tirage définitif

Les cantinières 3g09221v

Toujours en Crimée, cliché de Fenton, pris au cantonnement du 4e Dragoon Guards anglais auxquels deux Zouaves rendent visite. La cantinière est Mme Rogers.
Les cantinières 3g09355v

Les cantinières 3g11346v

Ces 3 documents proviennent de la Librairie du Congrès Américain

Bonne journée à tous
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les cantinères   Les cantinières EmptyLun 26 Juil 2010 - 9:26

Bonjour à tous, SalutS
A toutes, SalutS

Merci Pierre, Jean-Claude, Christian,

Pierre avec ta petite CP, change la donne et la date de la création de ces cantinières, qui à priori devrait être 1854. surpris2
Avec la création des régiments napoléonien les cantinières sont de plus jeune en plus jeune. siffle
A suivre.

Pour aujourd'hui, voici trois cantinières du 2e régiment d'infanterie de ligne en 1870, à Tours.
Marie-Françoise Bréhaut (à droite) et ses deux collègues portent visiblement, à très peu de chose près, le même uniforme. La cantinière de gauche porte un feutre de forme cylindrique alors que les deux autres sont coiffées d'un petit chapeau à bords relevés. Mais l'ornement des trois chapeaux est le même: plumes d'autruche et, sur un pompon (sûrement rouge) de floche de laine, le chiffre 2 en métal doré.
Les ceinturons sont du modèle 1845 d'officier d'infanterie. Les tonnelets sont chacun d'un modèle différent. Celui de gauche est en bois alors que les deux autres sont visiblement métallique et de taille différentes. Sur celui de droite ont distingue bien, au-dessous du robinet, le numéro du régiment entouré de lauriers. Le nom de la cantinière était le plus souvent, peint sur l'arrière du tonnelet.
Les banderoles sont en cuir verni noir et ornées , par pur souci d'esthétique. Du porte-aiguillettes spécifique aux banderoles de gibernes des officiers de cavalerie ou d'artillerie. La banderole est solidement arrimée au tonnelet par deux fort s mousquetons. Ces trois femmes ne sont pas de première jeunesse car Marie-France Bréhaut semble être la plus jeune et, en 1870, elle avait 42 ans.
Malgré leurs brodequins de troupiers, elles sont encore coquettes : voir leurs boucles d'oreilles ; mais leurs pauvres mains , véritables battoirs, n'ont plus rien de féminin

Les cantinières Img34610
Revenir en haut Aller en bas
Jean Marie MAILLET
Sympathisant Chasseur
Sympathisant Chasseur
Jean Marie MAILLET


Messages : 74
Age : 75
Localisation : Bray Dunes
Année d'Incorpo. : 2009
Inscrit le : 13/05/2009

Les cantinières Empty
MessageSujet: Cantinières   Les cantinières EmptyLun 26 Juil 2010 - 20:02

Bonsoir à tous,

Voilà un reportage d'une belle tenue (de cantinière évidemment). Bravo aux "chasseurs d'images" Photo pour ces premiers balbutiements de la féminisation des armées!
superbon



Jean Marie.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre TERRASSON
*** Administrateur ***
*** Administrateur ***
Pierre TERRASSON


Messages : 1861
Age : 74
Localisation : NEVERS 58
Année d'Incorpo. : 1968
Inscrit le : 07/02/2010

Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyMar 27 Juil 2010 - 13:48

Bonjour à tous,


Cantinière et chasseur d'un bataillon de chasseurs à pied en Algérie, vers 1845

Moreau Edouard (1825-1878)

Les cantinières 08550899

La vivandière du 20e Chasseurs
Les cantinières 20chasseurs

Pour finir, un autre portrait de cette belle jeune femme, qui contraste avec le physique un peu "rude" de certaines vivandières...
Sans parler de la taille !... Heuuuuh...Bon, comme ici c'est un site sérieux, je m'en vais mettre mon casque de poilu, avant que Michel me jette une grenade à manche !!!

Les cantinières Campfoll

A bientôt....si je survis... Very Happy Very Happy

Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyMar 27 Juil 2010 - 15:20

bonjour à tous,
1er Bataillon, une lavandière ou vivandière au centre de la CPA? On remarque l'attelage d'une tonne à eau ravitaillement en eau

Les cantinières 1_bcp_10

et pour le SOS de Michel sur la même CPA la tenue de certain Chasseurs du 1er semble identique, pantalon claire et vareuse sombre
amicalement
SalutS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Cantinières   Les cantinières EmptyMar 27 Juil 2010 - 23:20

Bonsoiratousàtoutes triste
Bonsoir Pierre, Dominique SalutS

Pierre tu vas et tu dois survivre, le site à besoin de toi, ne craint rien de moi, j'ai reçu de Dieu le pardon sans passé dans le confessionnal.
Je me considère maintenant comme un orléanais et il se dis dans les chaumières que nous sommes des guèpins !!! Ce qui veux dire que nous sommes pas des méchants mais nous piquons bizzzzzz toc.
C'est en toute amitiés que j'ai pris acte de tes envois de gravures de cantinières que je trouve superbe surtout celle du bataillon de Chasseurs.
C'est un sujet qui me surprends et honnêtement je n'aurai jamais cru qu'il irait si loin et ce n'est pas fini...
Pour ce soir une image d 'Épinal car il fait trop chaud pour continuer dans le bureau.

Merci à toi également Dominique, je sais que tu es toujours de bons conseils en réciprocité.
Bonne nuit
 Marabout

Les cantinières Index_10
Les cantinières M5002010

Revenir en haut Aller en bas
Pierre TERRASSON
*** Administrateur ***
*** Administrateur ***
Pierre TERRASSON


Messages : 1861
Age : 74
Localisation : NEVERS 58
Année d'Incorpo. : 1968
Inscrit le : 07/02/2010

Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyMer 28 Juil 2010 - 7:13

Bonjour à tous,
Bonjour Michel,

Ouf ! Je m'en sort bien sur ce coup ! Merci à toi, l'Orléanais pour ce que tu viens d'écrire, mais ça me gêne un peu. ( Arrête, on va croire que je suis allé te faire des bisous dans le cou !!! ) Very Happy Very Happy

Ce matin, le Mexique... Vivandières Belges

Les cantinières Socitdescollectionneurs

Pendant la guerre du Mexique... Vamos amigos !
Catherine Opdemessing
Les cantinières Belgiancatherineopdemes

La bonne journée à tous
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les cantinières   Les cantinières EmptyMer 28 Juil 2010 - 10:31

Bonjour Pierre SalutS
Bonjour atous SalutS

Pierre là ou il y a plus de gène il y a du plaisir et merci de nous en donner de l'Etranger...

Thérèse Vialar, vaillante Lorraine de Charmois,

cantinière au 131e régiment de ligne, tenue vers 1889.

En Crimée, à 22 ans, elle émerveillait le général Lorgerot par son intrépidité dans les tranchés. Sous le canon de Sébastopol, elle courrait au secours des blessés. Plus tard , en 1870, lorsque la guerre éclate, elle marche avec le 5e bataillon du Finistère au x combats de Villejuif, de l'Hay et des hautes-bruyères. Une pétition de généraux demande pour elle '' l'étoile des braves ''. Le général Petit la proclamé « « première cantinière de France ''.
(Extrait du livre d'or des cantinières)

Les cantinières Img34810

Merci à Marc et Evelyne pour cette belle gravure de l'illustration
Les cantinières Illust10
Revenir en haut Aller en bas
Pierre TERRASSON
*** Administrateur ***
*** Administrateur ***
Pierre TERRASSON


Messages : 1861
Age : 74
Localisation : NEVERS 58
Année d'Incorpo. : 1968
Inscrit le : 07/02/2010

Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyDim 1 Aoû 2010 - 7:11

Bonjour à tous,
Bonjour Michel

Cantinière venue soutenir "ses" soldats sur les barricades, pendant le siège de Paris. 1871

Les cantinières 1871barricades

Bonne journée à vous,
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Les Cant
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyLun 2 Aoû 2010 - 23:11

Bonsoir Pierre , SalutS

je n'oser plus continuer de peur à la matraque triste

Madame Mercurin en uniforme de cantinière des grenadiers de la garde vers 1865.

Décorée de la médaille militaire, elle fut cantinière de l'école militaire de Joinville-le-Pont.
Clémence Mercurin, 32 ans de service et, autre, la campagne du Rhin. Elle était à Saint -Avold dans la mêlée meurtrière. Soudain on sonne la retraite:  « Reculez, dit-elle, un mot que ne m'avait pas appris mon père, un survivant de Waterloo ». Il y a quatre garçons nés de son mariage avec un superbe grenadier musicien de la garde: les quatre sont soldats. L'un d'eux sortira de Saint-Maixant. Un autre ambitionne la canne de tambour-major. La médaillé d'hier adorée de ses chefs. Les vivats lui arrivent de tous cotés sur les cartes des officiers, des colonels, des généraux, un vrai bouquet de fleurs. ais, le sujet étant toujours dans le menu déroulant, je continue
cordialement à tous
"Marabout "

Les cantinières Img36210
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les Cantinères   Les cantinières EmptyMar 3 Aoû 2010 - 7:34

Bonjour à tous, à toutes, SalutS SalutS

Uniquement pour vous dire que le message vient bien de "Marabout"
Bonne journée
M
Revenir en haut Aller en bas
Pierre TERRASSON
*** Administrateur ***
*** Administrateur ***
Pierre TERRASSON


Messages : 1861
Age : 74
Localisation : NEVERS 58
Année d'Incorpo. : 1968
Inscrit le : 07/02/2010

Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyMer 4 Aoû 2010 - 9:51

Bonjour à tous,
Bonjour Michel,

Toi peur ? ça m'étonnerais beaucoup Very Happy Very Happy

Aujourd'hui, champ de tir... le cantinier nous a apporté un petit blanc...

Un tir, un canon, un tir, un canon...
L'eau férugineuse oui ! l'alcool non !!!

Les cantinières 1906

La bonne journée à tous,
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les cantinières   Les cantinières EmptyMer 4 Aoû 2010 - 23:50

Bonjour Pierre, SalutS

tu as raison, même pas peur, mais respectueux de la plage qui nous est offerte. Quand je dis plage, ne sort pas ton maillot de bain, je parle de l'espace que nous prête le boss...!
Merci pour ta cantinière Belge.
Une petite pour la route.
"Marabout"

Cantinières des zouaves de la garde, second empire.
L'inconographie populaire, comme ici l'image d'Epinal à gauche), représentait toujours les cantinières comme d'adorables " Mminettes", très coquettes, femmes soldats qui peuplaitent les rêves des troupiers. En fait, beaucoup d'entre elles, comme ici Madame Pelloux (à droite) étaient de braves grosses mères de familles assez mal à l'aise dans leurs uniformes et souvent même légèrement grotesque. Mais il est vrai que pour accomplir la tâche qui était la leur, il étaitnettement préfèrable d'être très solidement bâtie avant tout.

Les cantinières Img37010
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Les cantinières Empty
MessageSujet: Les cantinières   Les cantinières EmptyMar 10 Aoû 2010 - 0:46

Bonjour à vous tous, SalutS
Salut Pierre, SalutJ

Puisque le calme réigne au foyer du chasseurs, Je vous propose deux autres gravures de cantinières.

Cantinière de l'infanterie de ligne en 1852 (à gauche)
La tunique bleu foncé est ornée de bouton dorés et passepoils jonquille. La jupe bleu foncé est ornée d'un large galon bleu-cerise. Le pantalon est aussi bleu-cerise à passepoils bleu foncé.
Cantinière d'artillerie, troupes de ligne vers 1852 (à droite)
La tunique bleu foncé à parements bleu-cerise est ornée de trois rangés de boutons dorés. La jupe et le pantalon, eux aussi bleu foncé, sont largement galonnés de bleu-cerise.

Les cantinières Img37310
Revenir en haut Aller en bas
Pierre TERRASSON
*** Administrateur ***
*** Administrateur ***
Pierre TERRASSON


Messages : 1861
Age : 74
Localisation : NEVERS 58
Année d'Incorpo. : 1968
Inscrit le : 07/02/2010

Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières EmptyMar 10 Aoû 2010 - 6:58

Bonjour à tous,

Bonjour Michel,

Cantinière donnant à boire à un Zouave...
Cette scène se passe à Pensacola en Floride durant la guerre civile

Les cantinières Szouavesinpensacolaflor

Mme Bourcier, cantinière du 3e Régiment de Grenadiers de la Garde Impériale, vers 1865.
On distingue les 3 premières lettres de son nom sur le tonnelet.

Les cantinières Cantinirejr22

A compléter par toutes les bonnes volontés :

Livre d'Or des cantinières et vivandières,
qui montre, s'il en est besoin, le courage de ces femmes, qui ravitaillaient, soignaient, réconfortaient les soldats, élevaient leurs enfants souvent dans les pires conditions, veuves plus souvent qu'à leur tour, se battant comme des lionnes lorsque c'était nécessaire. Chapeau bas...

- Mme Veuve Perrot : cantinière dans l'armée d'Afrique, Croix d'Honneur durant la conquête de l'Algérie.

- Mme Veuve Brulon : 42e de ligne, Légion d'Honneur le 15 août 1851, médaille de St-Hélène en 1857.

- Mme Cros ; 1e BCP de la Garde, médaille militaire le 15 juin 1859.

- Mme Calvet : 1e Zouaves, médaille militaire le 25 juin 1861

- Mme Rossini : Zouaves de la Garde, médaille militaire le 17 juin 1859.

- Mme Malher Thérèse : 34e de ligne, médaille militaire le 19 février 1862.

- Mme Mallet : 21e de ligne, médaille militaire le 8 août 1891.

- Mme Philippe : 72e Bt de la Garde Nationale de la Seine, médaille militaire le 29 janvier 1871.

- Mme Renom : 216e Bt de la Garde Nationale de la Seine, médaille militaire le 12 février 1871.

- Mme Jarrethout : Francs Tireurs de Paris, distinguée dans les glorieux combats de Chateaudun en 1870 et pendant les campagnes de Loire, Chevalier de la Légion d'Honneur le 12 juillet 1880.

- Mme Trémoreau : 2e Zouaves, blessée en Afrique et en Crimée, conduite héroïque pendant la bataille de l'Alma, et distinguée à Magenta, médaille militaire le 25 février 1863.

- Mme Bourguet : 1e Tirailleurs Algériens, médaille militaire le 7 juin 1865.

- Mme Petitjran : 127e Bt de la Garde Nationale, reçoit la médaille militaire pour vaillante conduite au siège de Paris le 29 janvier 1871.

- Mme Violard ( déjà citée ) : 131e de ligne, brillante conduite pendant les campagnes de Crimée, de France et du Tonkin, médaille militaire le 24 juin 1886.

- Mme Joudioux : 74e de ligne, distinguée à Solférino, Rezonville et Saint-Privat, médaille militaire le 28 décembre 1888.

- Mme Boyer : Ecole Militaire de Gymnastique de Joinville, médaille militaire le 28 décembre 1888.

- Mme Laurin : 3e Zouaves, s'est vaillamment battue à Froeschviller et pendant le siège de Strasbourg, médaille militaire le 28 décembre 1888.

- Mme Drouan : 50e de ligne, médaille militaire le 28 décembre 1888.

- Mme Devron Antoinette : 2e Zouaves, distinguée à Magenta. En 1870. alors qu'elle était au 32e de ligne, a sauvé le drapeau français, brillante conduite à Thionville, Chevalier de la Légion d'Honneur ( date inconnue ).

- Mme Charlemagne Victorine : 9e Bt de la Garde Mobile, Chevalier de la Légion d'Honneur pour avoir enlevé un étendard ennemi.

Michel, tu as réussi à me faire sortir d'une douce torpeur estivale...
Very Happy Very Happy

Bonne journée à toi et à tous,
Amicalement,
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Raymond DEVINCK

Raymond DEVINCK


Messages : 733
Age : 79
Localisation : aix en provence
Année d'Incorpo. : 1962
Inscrit le : 23/01/2008

Les cantinières Empty
MessageSujet: personnage légendaire........   Les cantinières EmptyMar 10 Aoû 2010 - 18:06

Mais vous n'avez pas connu... notre préposé au bar à la Maison de France -"JOSEPHA " situé en ville à SAARBURG.........
Une légende à elle toute seule ! bon jovial

Ainsi elle pouvait tenir tête et de servir toute la garnison française de SAARBURG - soit le 2 éme Groupe de Chasseurs Portés - le 8 éme RAMA, le 6 Rgt de Cuirs ou de Dragons...

Attention, elle était capable ainsi de calculer de tête, les Deuch Marck, le francs français, qui plus... le francs français d'occupation (qui n'avait pas cours hors des FFA) et surtout éviter de la tromper dans ses comptes.... Certes pas bien épaisse comme petit bout de femme ! je l'ai vu virer deux mecs de son bar....... pas besoin de l'intervention de la Prévotale avec elle......

Toute mon amitié SalutS SalutJ

Raymond
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les cantinières Empty
MessageSujet: Re: Les cantinières   Les cantinières Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les cantinières
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BATAILLONS DE CHASSEURS :: HISTOIRE DE NOS BATAILLONS :: HISTOIRE GENERALE, TRADITIONS, PROMOTIONS CHASSEURS-
Sauter vers: